INSTITUT DE RECHERCHE AGRICOLE POUR LE DEVELOPPEMENT
Un outil privilégié pour le développement agricole et rural du Cameroun

Qui sommes - nous ?

L'IRAD est un établissement public administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est placé sous la tutelle   technique du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et sous la tutelle financière du Ministère de l’Economie et des Finances. L’organisation actuelle de l’IRAD est caractérisée par un système décentralisé à deux dimensions avec d’une part, le Conseil d’administration et la Direction Générale (le siège) et d’autre part, les Organes Consultatifs et les Structures Opérationnelles périphériques. L’IRAD est administré par deux organes : le Conseil d’Administration et la Direction Générale.

 

Les structures opérationnelles de recherche

Ce sont les lieux d’implantation et d’exécution des activités scientifiques et techniques de l’Institut. Elles représentent les unités décentralisées et régionalisées de la recherche agricole. Le fonctionnement des structures opérationnelles est tel qu’à chaque niveau, le chef de structure est assisté par des responsables d’entités d’appui technique et de gestion. Chaque centre est dirigé par un chef de centre qui représente le Directeur Général dans sa zone de compétence.

L'historique en quelques lignes

En 1965, le gouvernement du Cameroun crée l'Office National de la Recherche Scientifique et Technique (ONAREST), pour centraliser en un seul organisme, les activités de recherche agricole autrefois dispersées dans plusieurs structures nationales, ou confiées par contrat à des organismes étrangers de recherche.

Au sein de l'ONAREST, trois Instituts à vocation de recherches agricoles et forestières sont créés en 1974.

En 1979, la Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique (DGRST.) est créée. Elle comprend 5 Instituts. L'Institut de Recherche Agricole et Forestière (IRAF) est remplacé par l'Institut de Recherche Agronomique (IRA) et le siège de l'Institut est ramené de Buéa à Yaoundé, et l'Institut de Recherches Zootechniques, Pastorales et Vétérinaires (IZVP) intègre les activités menées avant par l'Institut d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des pays Tropicaux (IEMVT), dont le siège a été ramené de Ngaoundéré à Yaoundé.

En 1984, la DGRST devient le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRES).

Face à la crise profonde qu'a connue la Recherche Agricole Camerounaise à partir de 1986, un plan de restructuration caractérisé par: un allègement du dispositif infrastructure! et du personnel; une régionalisation de la recherche et un renforcement des relations avec le développement, a été mis en place par l'état et a permis d'aboutir à la création en 1996 de l'Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) suite à la fusion de l'IRA et de l'IRZV.

En savoir plus sur Historique.