INSTITUT DE RECHERCHE AGRICOLE POUR LE DEVELOPPEMENT
Un outil privilégié pour le développement agricole et rural du Cameroun

CONFERENCE ANNUELLE DES RESPONSABLES DES SERVICES CENTRAUX ET STRUCTURES OPERATIONNELLES

La nouvelle dynamique : le plan d’action 2016-2018 de l’IRAD.

 L’IRAD,  fait le bilan de ses activités de 2015 et projette celles des  deux(02) prochaines années. Pour cela une  conférence annuelle des responsables des services centraux et des structures opérationnelles s’est tenue le 09 février 2016 à l’Amphi dudit Institut.

 Le Directeur Général de l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement(IRAD), Dr Noé WOIN a présidé aux travaux. Dans son allocution d’ouverture, il s’est axé sur deux points : le regard rétrospectif de  l’année écoulée et  la feuille de route de celle en cours ceci,  bien évidemment après le souhait de bienvenue du  chef de Centre  Régional de la Recherche Agricole de Nkolbisson,  Dr Pauline MOUNJOUENPOU.

En ce qui concerne les dossiers brûlants de 2016, les enjeux qui sous-tendent les activités  de l’IRAD se déclinent sur 04 principaux axes : -l’augmentation agricole et la diversification des productions d’intérêt ; - l’évaluation des risques de vulnérabilité et mesure d’adaptation liés aux changements climatiques ; - la transformation et la conservation des produits agroalimentaires ; la diffusion et la valorisation des connaissances.

Dans la même perspective, des missions  interpellent le  personnel de l’IRAD  sur des domaines tels : la conservation des ressources génétiques ; la reconstitution et l’enrichissement des collections ; la maintenance et la production des semences de prés base et de base. Ces axes stratégiques ne peuvent avoir un impact  qu’à travers la valorisation des résultats de la recherche, a martelé, le Directeur Général à ses collaborateurs. Aussi, a-t-il dit avec  insistance que  les chercheurs se doivent de publier, valoriser et mettre leurs trouvailles à la disposition des utilisateurs, les activités relatives à la propriété intellectuelle doivent connaitre un essor considérable.

Sur le regard  rétrospectif de l’année écoulée, l’Institut, a noté Dr Noé WOIN avec fierté,  se réjouit d’avoir mené avec satisfaction la grande majorité des activités. Ainsi, sur le plan administratif, des textes ont été signés, des personnels  nommés et installés à leurs postes. L’IRAD a participé à plusieurs assises nationales et internationales. Des conventions et des contrats d’expérimentation ont connu des aboutissements. 

Au service des Ressources Humaines, un accent particulier a été mis sur l’évolution des carrières du personnel, des actes d’engagement, l’affiliation du personnel à la CNPS, le recrutement et la formation  d’une centaine de chercheurs…   

Les activités de valorisation ont surtout  porté sur l’échange et la diffusion des savoir-faire par  les champs école paysans, ceci dans plusieurs Régions du Cameroun. L’IRAD n’a pas hésité à s’ouvrir au public. Des journées portes- ouvertes, des foires et expositions ont été organisées avec succès. Aux JERSIC  par exemple l’IRAD a obtenu « le Prix d’Excellence Scientifique ».

Les allocutions terminées, les travaux ont suivi avec des présentations du : Directeur de la Recherche Scientifique, sur la programmation des activités de recherche ; Directeur de la Valorisation et de l’Innovation sur,  la production des semences et toutes les spéculations confondues ; des  Directeurs de la Recherche Scientifique et  Ressources Humaines sur la validation du Chronogramme de formation des jeunes chercheurs ; Directeur des Affaires Financières sur la gouvernance dans la Génération des recettes au sein de l’Institut.  Chaque présentation était suivie d’échanges. A la fin, des recommandations ont été lues, avec  une instruction stricte du DG de  l’IRAD sur la ponctualité, l’assiduité de tout le personnel au poste de travail.